Sortir des sentiers battus

Parfois, il faut oser sortir des sentiers battus. C’est ce qu’ont fait les propriétaires de cette majestueuse maison et de ce beau jardin. Ils ont coupé court avec le passé et ont complètement remis la maison et le jardin à leur goût. Pour le jardin, ils ont fait appel à Tuinaanleg Gert Kwanten de Neerpelt, un choix mûrement réfléchi !

Le Limbourg vert sous son meilleur jour

C’est merveilleux de vivre au Limbourg. Du moins, aujourd’hui. Lors de l’acquisition, il y a plusieurs années, la maison était complètement enceinte, voire envahie par la végétation. Ce n’était ni un bois ni une collection de plantes de valeur, mais plutôt une sorte de jungle. Même l’étang de jardin en polyéthylène, affecté par les ravages du temps et des rayons UV, était envahi par la végétation.

Dès le début, il était évident que le jardin avait besoin de l’expertise de professionnels, tant pour sa création et son aménagement que, dans la mesure du possible aussi, son entretien, et de préférence par une seule et même entreprise.

Cela a amené les propriétaires à s’adresser à Tuiaanleg Gert Kwanten. Cette entreprise, originaire de Neerpelt, mais active dans presque toute la Flandre, a inspiré aux propriétaires la confiance qu’ils attendaient en leur présentant leur beau palmarès de jardins, du plus petit au plus grand et du plus étroit au plus vaste, très prisés et primés lors de nombreux concours.

Aujourd’hui, il est clair que c’était un bon choix. Ce jardin n’est pas seulement un merveilleux projet pour les propriétaires eux-mêmes, mais il a aussi obtenu la médaille d’or au concours Best Garden Contractor Limburg et est pressenti aujourd’hui pour un autre concours flamand. Tel n’était évidemment pas l’objectif premier.

Entièrement retourné

Peu après le premier contact, le bureau d’étude de Tuinaanleg Gert Kwanten a commencé par faire un inventaire complet du site qui a mis en évidence la présence d’une abondance d’arbustes sauvages sans intérêt particulier et d’un nombre très limité seulement d’arbres de valeur. L’étape suivante a donc consisté à faire le ménage. C’est alors qu’on s’est rendu compte de la possibilité d’établir un lien entre le jardin et le beau paysage adjacent marqué par une succession de prairies et de terres arables donnant sur un beau bois typiquement campinois. Ce caractère rural fait aujourd’hui partie intégrante des zones de plantation constituées d’une belle diversité de formes vertes et organiques et d’une belle structure stratifiée comprenant des arbustes multitroncs et de nouveaux arbres de plus haute futaie.

L’ancien étang a été littéralement poussé sur le côté et transformé en un biotope animal et végétal partiellement marécageux. Il s’agit de l’un des endroits du jardin où les propriétaires aiment se poser et s’asseoir pour regarder et écouter les batraciens et les oiseaux. C’est à celui qui coasse, gazouille ou siffle le plus fort !

Dominance de la ligne droite

À l’arrière, les formes organiques de l’étang et des zones végétales doivent s’incliner devant la rigueur des matériaux durs. Toutes les terrasses et tous les trottoirs sont en ligne droite. La terrasse en bois qui donne sur l’étang l’est aussi. Cette ligne de conduite se poursuit jusque dans la devanture.

Autour de la maison, le jeu puissant de lignes des terrasses, des sentiers, de l’étang miroir, de la piscine et tout ce qui rend la vie de jardin si agréable domine, tandis que la végétation est sciemment repoussée sur le côté. Cela crée à la fois une tension agréable et une intégration parfaite dans le jardin. L’étang miroir est relié au salon et à l’espace de réception de la maison. Il s’agissait d’une suggestion des concepteurs que les propriétaires (et leurs visiteurs) ont eu, entre-temps, l’occasion d’apprécier à maintes reprises. La vue de l’intérieur vers l’extérieur devient soudainement tout à fait différente. Dans cette pièce, le plancher est plus bas que dans les autres pièces à vivre. La vue sur l’extérieur est donc plongeante, tandis que l’étang oblong dirige idéalement la vue vers le paysage lointain tout en permettant aux arbres, aux arbustes et au ciel de s’y refléter à la perfection.

L’article complet avec toutes les photos se trouve dans Chic Gardens, édition 1 2019.

www.gert-kwanten.be


Texte : Marc Verachtert
Photographie : Gert Kwanten NV

%d blogueurs aiment cette page :