UN ENDROIT UNIQUE

Vous rêvez d’un jardin et d’une habitation moderne ? Cette propriété vous fera assurément envie. À l’avant, la villa se dresse au pied d’un bois ; à l’arrière, un point de vue unique invite à respirer à pleins poumons : des prairies délimitées par des saules pleureurs et des champs de maïs. Conserver la grande perspective à l’arrière et faire en sorte que le jardin s’intègre harmonieusement dans l’environnement était le premier souhait des clients. Le second était de créer un jardin aux lignes pures, en parfaite harmonie avec l’architecture de l’habitation.

Les différents éléments doivent former un ensemble harmonieux. Un défi pour l’architecte de jardin Bart Monbaliu ! Les propriétaires voulaient également une piscine, mais le dénivelé sur la façade arrière semblait poser problème, du moins aux architectes de jardin qui avaient été consultés précédemment. Après avoir vu quelques références de Bart Monbaliu, les propriétaires ont été directement conquis par son style. « Depuis le début, nous étions sur la même longueur d’onde et le courant a directement passé entre nous », raconte Bart. « La zone en contrebas était en réalité trop petite par rapport à la grande habitation et au jardin. L’approfondissement de cette zone a permis aux propriétaires d’avoir une meilleure vue sur le jardin et d’améliorer les rapports ». Dans une des colonnes de la partie couverte, un foyer ouvert a été intégré. Quand le soir tombe et que la température chute, il est très agréable de séjourner ici.

 

La création de marches dans la pelouse permet de traiter la différence de niveau entre l’habitation et le jardin. Les marches en pierre bleue sont un rappel à l’architecture en forme de parallélépipèdes du logement. La piscine se trouve dans le prolongement de la fenêtre de la cuisine. La différence de niveau de la zone en contrebas donnant sur le jardin est traitée par des marches, formant une banquette idéale le long de la piscine. Le dilemme : s’asseoir sur la terrasse ou tremper les pieds dans l’eau avant de piquer une tête dans l’eau ? Plus on place la piscine sur le côté, plus on élargit le jardin, estimait Bart. Les projets de Bart intègrent souvent des piscines tout en longueur : c’est plus agréable pour effectuer des longueurs et surtout beaucoup plus beau esthétiquement parlant. La pelouse s’arrête en bordure de piscine et agrandit le jardin au maximum. À droite de l’habitation, Bart a fait construire une sorte de meurtrière qui prolonge le jardin à la fois à l’avant et à l’arrière tout en protégeant contre le vent. Le jardin avant forme une belle ligne avec un grand parking bordé d’érables champêtres multitroncs. La combinaison de la couronne verte libre et de la structure torsadée des troncs s’exprime bien dans des jardins sobres et modernes. Un portail à deux vantaux en aluminium à gauche et à droite s’ouvre sur le sentier conduisant vers la porte d’entrée sur le côté de l’habitation.

Le sentier longe un surprenant parterre de fleurs composé, à l’arrière, de graminées se balançant au vent et de bulbeuses. « J’aménage volontiers un sentier sur le côté pour exploiter le jardin au maximum. La position centrale d’un sentier réduit optiquement la taille d’un jardin ». Le parterre de fleurs qui part de la cuisine est composé, entre autres, d’un mélange de graminées, d’hortensias paniculés et de nepetas à fleurs blanches et pastel. Ce même mélange de fleurs est reproduit tout à fait à gauche, le long du terrain de pétanque, près du coin salon, et à l’extrémité de la piscine. Des massifs verts en mélange, comportant entre autres du houx, délimitent le contour du jardin et sont taillés en forme de superbes boules vertes. Les terrasses sont exécutées en bois et en pierre naturelle. Le salon est une création de la firme Tribu et la table du jardin, de la firme Obumex, comme à l’intérieur de l’habitation.

Le soir, le jardin est plongé dans l’ambiance et la subtilité. Sous le mur-banquette qui longe la piscine, un bandeau LED a été subtilement intégré. Sous les arbres multitroncs, l’architecte de jardin a travaillé avec des spots encastrés au sol et des spots orientables de Bega. L’éclairage est discret et ne se voit pas du tout à la lumière du jour. La lumière froide, choisie pour la piscine, donne de la fraîcheur à l’eau. La piscine Biopool monocoque est moulée en polypropylène. On a opté ici pour une coque blanche donnant aux propriétaires l’impression d’être en vacances. La bordure de débordement de la piscine est exécutée dans la même pierre bleue sablée que la terrasse et le mur-banquette. La piscine a été primée et considérée comme la meilleure piscine en 2016. Le jury a surtout apprécié son degré de finition et de détail, tels les joints du dallage de terrasse qui se fondent avec les joints de la bordure de débordement. L’installation technique de la piscine est d’un niveau élevé. L’eau est traitée sans chlore grâce à un système d’hydrolyse. Un floculant attire et agglomère les saletés flottantes qui sont ensuite acheminées vers un lit de filtration négative très efficace, réduisant la nécessité de recourir à des traitements agressifs. « La piscine a une longueur de 17 m. J’aime les pièces d’eau longues et étroites. Elles sont plus belles optiquement parlant qu’une piscine de 4 x 8 ou 6 x 10 m, par exemple. Un nageur a besoin de longueur. Les membres de cette famille nombreuse sont de fervents nageurs. Une piscine était donc indispensable », conclut Bart.

www.tuinondernemingmonbaliu.be

www.biopool.be